S'identifier - S'inscrire - Contact


L'émission pour tous, 2.

Bilan, au bout de la première semaine.

Mots-clés :


 

http://www.dailymotion.com/video/x1a72u7_thierry-olive-annie-de-l-amour-est-dans-le-pre-l-emission-pour-tous-23-01-2014-epts_tv

 

    Je crois que j’ai déjà posé un com le premier jour de cette semaine, il me semble.  C’était le premier jour, et j’ai passé un chiffon humide, sur le mur de l’émission, pour essuyer les plâtres !

    En une semaine, deja, on peut vraiment donner un point de vue, sur l’évolution de la perception, qu’on en a .

   Je me suis abonnée, pour pouvoir revoir  les extraits, que j’aurai éventuellement manqués, pour le cas, ou j’aurai allumé plus tôt, ou bien, que je sois absente, et je trouve que d’avoir comme ça, la semaine entière, sur une page, c’est une bonne idée, parce que d’un coup d’œil, rien qu’avec le visuel, on clique sur ce qu’on a pas vu, facilement….

    J’ai choisi, de poser ces extrait là, en particulier, bien sûr, parce que c’était Thierry Olive, et son épouse, Annie de l’Amour…

 Évidemment avec un nom pareil, comment vouliez vous que ça ne colle pas !

      Alors, j’en profite, pour faire une mise au point, au sujet de l’émission, « l’amour est dans le pré ».

     Pour information, si je n’ai encore quasiment, (mais pas totalement ) regardée cette émission, ça ne signifie pas, que je ne m’y intéresse  pas, mais uniquement, que je n’ai pas trouvé le temps, ce qui est bien différent.

    La seule fois où moi, j’avais regardé, j’avais bien aimé, et je n’avais pas trouvé l’émission, particulièrement voyeuriste.

 Pour ce qui concerne nos deux tourtereaux, là.

    Je dois dire, pour la petite histoire, que j’ai tenu des propos, sur mon forum, je me souviens tres bien, sur la façon dont les agriculteurs sont perçus par les gens de la ville, et pas les parisiens, en particulier, à plus forte raison, par les médias, et la télévision.

    J’ai en mémoire, moi, une scène, un jour, que j’étais allée à PARIS au salon de l’agriculture, et que j’avais observé des parisiens, sur le quai du métro, qui reluquaient les cul terreux, en se payant leur tête….

   C’était l’époque, effectivement, où le milieu agricole, était beaucoup plus renfermé sur lui même, et où l’on différenciait, effectivement, les agriculteurs, par leur look, sans trop se tromper.

 Et puis ensuite, bien sûr, j’ai vu, les agriculteur, se faire moquer, par les humoristes, etc… et ça ne passait pas…..

 Mais ceux, qui sont de la campagne, comme moi, voient fort bien, ce que je veux dire.

    Donc inutile de vous préciser, à quel point, bien sûr, mon article, là, vous qui me lisez, je suis consciente, d’être pour le moins attendue, sur le sujet.

    Mais en voyant ce monsieur, là, que je pourrai facilement prendre pour mon frère, et quand je vois comment « il assure » je ne peux que constater, en fait, que sa marginalité, en fait, ne pose aucun souci, parce que il se sent parfaitement respecté….

    Et partant de cela, les choses se passent bien….

    Enfin, je l’ai senti  lui vraiment à l’aise, et je l’ai senti, qui plus est, respecté dans sa différence, et sa marginalité.

    Mais j’ai bien entendu, aussi, ce qu’a dit Yann Moix, qui a été lui aussi, élevé à la campagne, si j’ai bien compris, et si je comprends fort bien que vous n’ayez pas eu envie, de poser ce qu’il a dit,il n’en reste pas moins, qu’il l’a quand même bel et bien dit….

    D’abord, je tiens à préciser que ce qu’il a dit, justement, tendait à signifier, que Thierry Olive, je cite « en faisait un peu trop », comme s’il se caricaturait, lui même….

   D’abord, je tiens à préciser, que si je le sens moi, parfaitement respecté, sur le plateau de télévision, ainsi, que dans l’émission, « l’Amour est dans le pré », je ne suis pas certaine, moi, mais personne, n’est responsable, que sa « marginalité », ne soit l’objet, effectivement, de quelques railleries.

   Mais volontairement, j’ai voulu, moi, rédiger mon article, avant d’aller visiter le forum, de telle sorte que je ne sois pas influencée.

 Pour en revenir, à Yann Moix, je comprends fort bien,c e qu’il a voulu dire.

   Je pense que de voir, ainsi, un tel personnage, se pointer, sur un plateau télé, en fait, nous file, à nous d’une certaine façon, à nous qui sommes de la campagne, un coup en plein cœur, parce que c’est notre voisin, de clôture, (de l’autre côté de la haie, si vous préférez).

   Et que donc, sa réaction, étant de la campagne, est une réaction de pudeur, enfin, moi, je l’ai ressenti comme ça.

   Quand à Thierry Olive, si le sentiment de Yann  Moix, consiste à dire, qu’il en fait un peu trop, je vois ce qu’il veut dire.

   Dans la réalité, il faut savoir, que le métier d’agriculteur, est un véritable métier de solitaire, le plus souvent. Ce qui explique, d’ailleurs, le fort taux de suicide, quand les difficultés, innombrables arrivent.

   Ainsi, cet homme, ce brave homme, je dirai même, a probablement, une grande soif de communication (comme moi, je l’ai, tout autant et je l’assume), et il est probable, qu’il trouve sur un plateau télé, effectivement, un moyen de satisfaire cette soif de communication…

   Mais cette remarque, ne va pas jusqu’à penser en ce qui me concerne, qu’il en joue, ou qu’il surjoue, son rôle.

 En fait, la solitude est un véritable problème, aujourd’hui, dans le milieu agricole.

    Même si le couple  travaille sur l’exploitation, ensembles, ils ne bossent pas necessairement, sur le même chantier, et quand on aime discuter, c’est difficile…

    En fait, il me fait beaucoup penser à mon papa, qui est mort, à présent, mais par sa soif de communication, lui ressemble beaucoup.

   Moi, j’ai hâte de le rencontrer, parce que je suis sûre, qu’on va avoir plein de trucs, à se raconter.

 

   En fait, par bien des côtés, il me rappelle, les héros de Gérard Depardon, par son pittoresque. Ce qui est plutôt flatteur.



Françoise Niel Aubin

Version imprimable | Actualités | Le Vendredi 24/01/2014 | 0 commentaires | Lu 210 fois



Archives par mois