S'identifier - S'inscrire - Contact


Dissoudre la FDJ, oui, je conforme, ces gens là, ne sont pas dignes, de defendre le peuple israelien.

Du coté artistique, "laissez pisser le merinos", me semble la meilleure attitude à avoir.

Mots-clés : ,


obsession.nouvelobs.com/people/20140807.OBS5822/la-ligue-de-defense-juive-s-en-prend-a-son-tour-a-patrick-bruel.html

 S'en prendre à certaines personnalités,, juives, à l'exterieur d'Israël,

   Pour des discréditer,  et les faire apparaitre comme des traitres, telle est la stratégie, de la LDJ,  qui cherche par tous les moyens  à justifier, l’utilité de leur mouvement, auprès de l’identité culturelle, des israéliens….

   En gros, je schématise.

    Patrick à certains moment, dans le passé, à  participé à des concerts, dans le but, de financer certaines associations, à but caritatif.

    D’une part, je tiens juste à signaler qu’il est possible,  il ya plusieurs années de cela, (environ 10 ans, probablement, c'est-à-dire, à partir du moment, ou moi, progressivement, j’ai commencé à faire parler de moi, de façon, de plus en plus , avec   effectivement, ma position, pro palestinienne,  effectivement, mais qui consiste avant tout, à ne souhaiter qu’une chose, c’est de trouver une solution, à cette guerre, qui ne fait, que simplement diminuer, quelquefois, mais qui comme un comme un  volcan, se régénère régulièrement,  et certains, qui soutenaient Israël, dans le milieu artistique, ont pris la décision, depuis dix ans, par fidélité  intellectuelle, vis-à-vis de moi, de ne surtout pas, aller à mon encontre….

    En gros, ils me soutiennent, moi, dans ma démarche, et mon désir, et Patrick en ce sens, est effectivement parfaitement, représentatif….

    J’ai bien dit « il est possible que »,  c'est-à-dire que pour moi, c’est un positionnement intellectuel, qui est « entendable,  et que moi, j’accepte parfaitement.

 En d’autre termes, « il n’y a que les imbéciles, qui ne changent pas d’avis ».

 Ensuite, pour ce qui concerne mon intime conviction, je pense moi, qu’il n’en a jamais été ainsi.

   Ensuite, il faut bien comprendre, que depuis bien des années, les medias, sont devenus, et pire, encore, avec internet, des armes à part entière, et qui tuent tout autant, que les armes, « physique », il n’ya qu’à voir, certaines personnes, qui se donnent la mort, parce que leur réputation, a été souillées, notamment, etc…

    Là, avec cet article, on voit, à quel point effectivement, de façon, plutôt involontaire, d’ailleurs, cet article, est lui aussi, parfaitement manipulé.

    J’ai fait, une retranscription écrite, des propos, qui sont tenus, en bas de l’article, où Patrick est interrogé, et les commentaires, qui ont suivi.

 AU départ, Rika Zaraï, chante avec Patrick, sur le plateau, de vivement dimanche, SOIT, « et alors », il y a bien des artistes, qui chantent dans n’importe quelle autre langue, et je ne vois vraiment pas pour quelle raison, ils ne le feraient pas…

   Oui, je sais, certains prétendent qu’il ya trop de juifs, à la télé, mais s’ils y sont, ça n’est pas, parce que ils sont juifs, mais parce que ils ont certaines compétences, il serait bon, je pense, d’arriver à prendre conscience, qu’un juif, ou une juive, existe en dehors, de s ses racines culturelles, et religieuses….

    Pour moi, c’est exactement pareil, que si je voyais n’importe qui d’autre, chanter dans sa langue, d’origine, je trouve même que c’est exactement  ce qu’il faut faire, sur e service public, et j’espère bien qu’on le fera  à chaque fois, qu’on en aura l’occasion. Pour moi, c’est simplement l’un des moyens justement, de rendre hommage, notamment, à certaines communautés d’immigrés, qui ont « nourri », oui, j’ai bien dit « nourri », la France, depuis des décennies, et des décennies, (j’aurai pu dire aussi « torché le cul », ce qui aurait été véridique, aussi.

   Pour information, et pour ceux, qui ne seraient pas encore au courant, l’une des raisons, pour lesquelles, j’ai pris, moi autant d’importance, dans les medias, c’est précisément, parce que moi, je ne suis pas juive ! –mais je vous jure que vraiment, je ne l’ai pas fait exprès  ! .

   Ensuite, commentaire, de deux journaliste s canadiens au sujet de Patrick, qui expliquent que Patrick, a beaucoup œuvré, pour le rapprochement, entre juifs, et palestiniens,  je cite « Patrick Bruel a aussi, des opinions, très tranché, Patrick Bruel est un juif,  et donc, je lui ai posé la question, là, on va vous faire entendre, environ une minute de ce que Patrick Bruel avait à dire.

   « Je peux dire que ça duré, plus longtemps que ça. Et il insiste lourdement, sur le fait, que ors camera, Patrick, est visiblement, intarissable, sur le sujet, expliquant que bien sûr, il se sent, (Patrick), très très concerné par le conflit israélo palestinien.

   Je cite Patrick, « j’en pleure, de la réaction israélienne, à ce qui s’est passé…. Et qui peut paraitre, effectivement, parfaitement démesurée… si vous voyez une petite roquette,  qui tombe (je n’ai pas compris, le nom de la ville) ? j suppose, qu’il parle, d’une ville israélienne, qui subit, des attaques, ces provocations, durent, pendant un an et demi,  et que vous voyez tout ce déploiement  vous vous dites « c’est dingue »,  (ou disproportionné),  parce que vous n’avez vu, que cette petite roquette,  il explique donc qu’à cette époque, la Palestine, (je ne sais pas si c’était déjà le Hamas, à l’époque, ou bien l’organisation militaire, qui l’a précédé), effectivement, provoquait Israël… Soit, c’est bien logique, ce sont eux, les palestiniens, qui sont occupés, et donc, qu’ils provoquent Israël, est parfaitement,  cohérent, et logique.

   Que Patrick, décrive, cela, est parfaitement logique, d’autant plus, que lui, chantait, sur les terres, d’Israël, à l’époque, au moment, dont il était question…

 Son ressenti, et son opinion, était « épidermique », et ceci, est parfaitement normal, et logique, puisqu’il est juif !…

Il ne faisait que décrire son ressenti, au moment,  présent, ce jour là, et uniquement cela.

 A toute provocation, il y a une réaction, c et donc, tout le monde attend, la réaction. (il veut parler des palestiniens).

    Il e fait, là, encore, que de décrire, la situation de guerre, entre les deux, états, et rien de plus, il ne prend aucun parti, quand il dit, cela.

Il continue « on provoque, on provoque, on provoque….

 Ensuite il explique, donc, que le gouvernement, israélien, a eu, je cite «  il fallait, que Israël fasse une action, à un moment donné, contre le Hamas, et voilà, d’ailleurs, je pense que cette réaction, n’était absolument pas discutable, et bien sûr, dans cette histoire, malheureusement, il y a des dommages, collatéraux.

    Et c’est sur la communication, sur ces dommages, collatéraux, que moi, je ne suis pas du tout d’accord. On sait, que ces commentaires, ont été extrêmement dirigés et on sait notamment, qu’il y a eu beaucoup d’images de 2005.

   Là, il  explique quelle est véritablement, sa position, je cite « pour moi, un enfant qui tombe, où que ce soit, est un enfant qui tombe, comme dirait Barbara. »

   Ensuite, les journalistes commentent, « quand il parle, de dégâts collatéraux, c’est aussi une drôle d’expression, pour parler de massacres, aussi ».

 Et son confrère de renchérir, « oui, oui, tu as parfaitement raison ».

   Lui explique, « je ne savais pas, moi, que les palestiniens, avaient mis des images de 2005, et pas des images actuelles, pour faire croire, que c’est en ce moment ».

 Enfin, voilà, c’est l’avis de Patrick Bruel.

   Ensuite, nous voyons la fin de la chanson que Patrick Bruel chante avec Rika Zaraï,  où elle développe et parle de ceux, qui œuvrent pour la paix, dans le monde….

   Ensuite, au sujet d’une manifestions, au sujet de la guerre israélo palestinienne, Patrick déclare, qu’il aimerait bien, que cette manifestation, ne soit pas perçue, comme étant « pro Sharon ».

  Il est bien précisé, que de façon générale, y compris, pour ceux, qui ont manifesté, ce jour là, le milieu artistique, fait parti des plus modérés.

   Ensuite, on voit que arrivés à bastille, les extrémistes, des deux bords, je suppose, en viennent aux mains, et plus particulièrement aux journalistes, « tu filmes pas, tu ne filmes pas ». il s’git de la LDJ, bien sûr, « comme d’habitude ».

 Pour moi, la position de Patrick est non seulement, parfaitement claire, et insoupçonnable.

   En fait, il ne fait que poser le doigt, sur le fait, qu’avec internet, et mes medias, on est l’objet  de manipulations, et quelquefois, à notre insu.

   Ainsi,  je ne pense pas que ces deux journalistes canadiens, aient été mal intentionnés, et pourtant, ils n’ont retenu, des propos, de Patrick Bruel,  que cette histoire « dégâts collatéraux », disant eux, que ce sont « des massacres ».

   J’ai déjà traité, ce problème de langage, il y a quelques jours, sur internet,  au sujet des journalistes français qui parlent de « débordements », et certains trouvent, que ça consiste à minimiser  les faits, généralement, des adeptes du FN, qui en fait sa soupe, relatifs, aux manifestations…..

     Pour quelle raison, n’ont-ils pas mis l’accent, justement, sur le fait que Patrick avait expliqué, qu’au contraire, il était parfaitement conscient, que les medias, étaient utilisés, à des fins de manipulation, et qu’à cause de cela, justement, il avait décidé, de prendre du recul, et a bien précisé, COMME DISAIT BARBARA, « un enfant qui tombe est un enfant qui tombe », sous entendant, que quelque soit son appartenance, la gravité était la même, non seulement, en Israël, en Palestine, mais aussi, n’importe où ailleurs, sur la Terre ?

    Je précise que je ne cherche pas à les mettre en cause, dans leur intégrité, c’est juste, une maladresse, et rien de plus, il n’ya que ceux qui ne font rien, qui ne courent pas le risque, de se planter.

    Il se trouve que la LDJ, aujourd’hui, voyant, se profiler, sa dissolution, est en train désespérément, de décortiquer, la moindre vidéo, sur internet, ou la moindre archive, dans les medias, pour tenter de justifier, le fait, qu’ils sont légitimes, ils vont même jusqu’à demander à marine le Pen, de faire leur promo, alors c’est vous dire ; mais je dois reconnaitre, que c’est parfaitement, logique, vu que tous les suppos, de la LDJ, votent le Pen…. En fait, toute cette crasse  bouffe  au même râtelier, celui de l’intolérance, de la haine, du racisme et de la xénophobie.

    Par contre, quand ils se font une bouffe, ça doit pas être la joie, parce que ne bouffer que des quenelles, matin  midi  et soir, franchement, « faut en vouloir ». je leur suggère de varier, le menu, avec un peu de merguez, ça ne peut que leur faire du bien.

    Moi, je pense que chacun est libre de penser ce qu’il veut,  y compris, au sein de notre famille artistique.

   Je n‘oblige personne moi  à  adopter ma position, mais je sais où son mes amis, ainsi, que où se trouvent mes ennemis, voilà, je n’ai rien d’autre à ajouter.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Françoise Niel Aubin ,

Version imprimable | Actualités | Le Vendredi 08/08/2014 | 0 commentaires | Lu 1395 fois


Commentaires


Archives par mois