S'identifier - S'inscrire - Contact


Marine le pen, face au feminisme.

Mots-clés : ,


Marine le Pen, face aux féminisme bobo.

https://www.youtube.com/watch?v=COcRq1uY9Ys

   Première remarque, on ne peut que constater à quel point ‘  « j’ai raison », (oui, je me félicite on n’est jamais mieux servi que soi même), sur le fait, qu’elle soit incapable, de laisser les autres parler.

    Des qu’elle est attaquée, elle fonce, bille en tête, dans des théories, qui n’ont rien à voir avec a question posée, et qui plus est en occupant, comme toujours, l’espace sonore.

    Marine le Pen reproche à ses détractrices « féministes»,  de lui reprocher, de ne prêter attention, qu’aux problèmes relatifs au corps.

Il semble que pour elle, cet aspect des choses soit secondaire, voire « un détail », « puisque c’est un mot très à la mode, dans leur famille, alors qu’il est reconnu par bon nombre de féministes, dont Simone de Beauvoir, que la moindre crise économique, voient systématiquement remis en cause, le moindre droit acquis,  les décennies antérieures, au prétexte qu’en situation de chômage, de voir ces femmes rester à la maison, serait une bonne solution.

   D’autre part, arguer du côté « physique », me semble moi, au contraire parfaitement légitime puisque c’est sur ce plan encore, bien plus qu’on ne le croit, qu’une femme, se voit jugée, au premier regard infiniment plus, que pour un homme.

   Il est bon de rappeler qu’à ce titre, l’image « physique » de la femme, est un argument de vente, et un outil promotionnel, dans le secteur de la pub, de la façon, la plus prégnante, ce qui montre bien, là encore,  que ce soit parfaitement justifié.

   Enfin, n’en déplaise à certains ou certaines, que ça nous plaise ou pas, physiologiquement, il n’y a qu’une femme, qui puisse physiquement, porter un enfant, et si effectivement, avec l’évolution de la société, les nouveaux pères, sont bel et bien là, et revendiquent leurs paternités, comme seules, les femmes, avaient pu revendiquer leur maternité jusque là, même si cette évolution, est extrêmement encourageante, il n’en reste pas moins, qu’en cas d’abandon de famille, ou d’enfant, les chiffres restent très accablants pour les pères, et laissent par ces chiffres  uniquement, reposer encore trop la notion de famille, sur les épaules bien plus des femmes, que des hommes.

   Ceci démontre bien, effectivement, quoi, qu’en dise marine le pen, que oui, effectivement, la « famille », dans la réalité, et non dans le fantasme, repose plus encore trop, c’est vrai, sur les femmes, que sur les hommes.

   Pour mémoire, je tiens juste à rappeler, que les manifestations, au sujet du droit à l’avortement, (qui est bien différent, de la promotion, de l’avortement qui sont deux notions, qui doivent impérativement être distinguées l’une de l’autre), qui ont lieu, partout, dans le monde y compris, dans les pays où ce droit semblait acquis, met en lumière justement, le fait, que le combat, féministe, ne doit jamais, au pire des cas, que rester en veille, et pouvoir reprendre son action, à la moindre alerte.

    Enfin, pour finir, je tiens juste à rappeler, que marine le pen, avait pris parti, contre le remboursement des IVG, pretextant je cite, des avortements « de confort », chose absolument scandaleuse, quand on sait, à quel point le fait, de pratiquer un IVG, est un moyen ultime de répondre à une situation de détresse, et de détresse uniquement, donc, survenant,  assez souvent, dans des milieux les plus défavorisés, et qu’il était plutôt mal venu, de pénaliser encore plus, les femmes concernées.

 S’il est une preuve qui démontre bien, à quel point, le mot « féminisme » est rigoureusement antinomique, avec marine le pen, c’est bien celui là.

Enfin, pour conclure, quand on laisse entendre que marine le pen, soit un aspect de la féminisation, de la vie politique, ou c’est vrai, dans les fait, et uniquement, dans les faits, car pour information, elle est tres exactement, le contraire de la « self made woman », puisque c’est son père qui l’a intronisée, et pas elle, qui est à l’origine de son poste et de son statut.

 

 



Françoise Niel Aubin ,

Version imprimable | Actualités | Le Dimanche 20/07/2014 | 0 commentaires | Lu 228 fois



Archives par mois