S'identifier - S'inscrire - Contact


La supposée relation, de François Hollande, président de la Republique, avec l'actrice, Julie Gayet.

Mots-clés : , ,


   Il y a quelques jours, nous aprenions, par le biais d'un journal a scandale, que François Hollande aurait une liaison, avec une autre femme, que sa compagne officielle.

   En dehors de tous commentaires purement juridique de la part des jounalistes, dont c'est la spécialité, je tiens, moi, en temps que conseillère de François Hollande, apporter quelques précisions, sur la situation actuelle, afin que certains points, qui semblent probablement, quelques peu, obscurs, ou problématiques, ne le soient plus.

    Depuis que François Hollande, est arrivé au pouvoir par les urnes, séparé, lui,  de son épouse, et vivant maritalement, avec Valérie Triesweller, cette dernière, pour cause de ne pas être une épouse légitime, a du essuyer des remarques, voir, sarcasmes, pour ne pas dire, insultes, a l'époque, uniquement sous ce prétexte.

    J'en avais, moi, pour ma part, été parfaitement choquée de voir, ainsi, que l'on puisse se réfugier, sous un prétexte fallacieux, purement juridique (le mariage), dans le seul et unique but, de trainer dan la boue, une femme, et par voie  de conséquence, le couple présidentiel, par une opposition,qui faute, de faire preuve d'inventivité, pour séduire les français, lors de la campagne présidentielle, ne trouvait rien de mieux, que de se réfugier, sous des valeurs plus que conventionnelles,empruntées aux plus biguottes d'entre elles, dans le seul et unique but, de nuire.


    Que l'on ne me fasse pas dire, ce que je n'ai 'pas dit.


   J'ai un profond respect, pour ce que représente le mariage, et j'en suis moi, parfaitement adepte.


    Mais de la à considérer cette valeur, comme une forme d'auréole juridique, je pense que ce soit un comportement plus que ridicule, et opsolète.


    J'en tiens pour preuve, toutes celles qui chaque jour, sous le couvert du mariage,subissent des coups, et de multiples humiliations, par leurs conjoints, dont certaines en meurrent, pour en temoigner.


   D'autre part, je tiens a rappeler qu'un Président de la République, se doit, a son pays, et que rien que pour cette cause, il est parfaitement entendable, qu'il choisisse pour son cas personnel, de ne pas se marier.

 
    Je ne dis pas, que c'est la, la véritable raison, en ce qui concerne, le couple présidentielle.

 

 Mais  je dis simplement que ça serait là, un argument parfaitement recevable.   

    Ensuite, la premiere dame de France, a fini par mieux s’adapter, et trouver ses repères.

    Sur ce sujet, autre chose, moi me perturbe grandement.

     J’ai oui dire, enfin, lu, pour être plus précise, que n’étant pas mariée, au président, la compagne de ce dernier, n’avait aucune legitimité vis à vis de la France, et que par conséquent, il était anormal que les frais générés, par ses conseillers en communication, ou divers frais relatifs à son statut, ne devaient en aucune façon, être pris en charge, par les contribuables, ou si vous préférez, par la collectivité.

   Aujourd’hui, depuis bien des années d’ailleurs, le fait de vivre en couple, avec quelqu’un,  même si l’on est pas paxe,  donne le droit juridiquement, à être reconnue comme tel, par l’administration, quelqu’un soit la raison.

     Ce fait, est véritable, et permet ainsi, de bénéficier de certains aventages.

     J’aimerai bien que l’on m’explique, au nom de quel principe, ce droit fondamental, d’aimer et de vivre avec qui l’on veut, sans pour autant, vouloir se marier, ou se paxer, serait interdit au couple présidentiel, et selon quel critére, si ce n’est par une volonté, plus que passéiste, cet aventage, leur serait interdit…

    D’autre par, et pour faire taire, les plus retrogrades et fieleux, des traditionnalistes, sur le sujet, je tiens à faire remarquer, la chose suivante.

   Par définition,  occuper, une place de choix, dans le cœur d’un homme politique de pouvoir, pour peu que ce lien affectif (au sens large), soit bien réel, a sur la vie des personnes, d’ inévittables conséquences, parfaitement assimiables à ce que j’appellerai moi, une véritable forme de préjudice,  de différents ordres, comme sécuritaires, moraux, (relativement, au cercles amical, et familial), préjudices, absolument évidents, et inéluctables, qui doivent donc, de toute façon, trouver bel et bien une véritable compensation financière.

    Pour toutes ces raisons, je trouve moi, que de remettre en cause, ces frais occasionnés par le satut de « non mariée » au président, rigoureusement scandaleux.

    Ensuite pour ce qui est de la situation actuelle.

     Situation amoureuse, je dirai, ayant suffisemment d’estime véritable, et de profond respect, pour le Président de la Republique, François Hollande, pour ne pas voir les choses, autrement.

     Si je n’ai moi, aucune raison, de m’imiscer, sur la situation amoureuse, de ce dernier,  au sujet de cette relation, si elle est avérée, je dois dire que je ne peux, moi, m’empêcher, d’avoir une proffonde pensée, pour sa compagne, Valérie, sachant d’autre part, combien elle a elle aussi, de l’estime, pour moi, tout comme son mari.

   Et je ne peux m’empêcher, de compatir, à la situation, plus que délicate, psychologiquement, dans laquelle elle se trouve……

   Et ce qui me choque, moi, personnellement c’est qu’aujourd’hui, au moment ou je vous parle, il n’y a absolument aucun papier, dans aucun journal, il me semble, qui n’ait fait mention, ainsi, de sa situation, à elle, et des difficutés, qu’elle devait affronter…

    Ce manque d’humanité, y compris, donc, chez les femmes, dans le mileu journalistique, moi, je dois dire, me révolte véritablement.

    Et pour ceux, qui seraient tentés, de voir,  dans cette éventuelle aventure, entre le Président de la République, et Jolie Gayet, un comportement déplacé, qui serait susceptible, d’être apparenté, à un compotement traduisant, une facheuse tendance, à pratiquer, ce que moi, j’appelle chez les hommes, « le syndrome tableau de chasse », je tiens à préciser, que s’il est avéré, que chez les hommes de pouvoir, cet état de fait, soit assez fréquent,  ces hommes ou femmes de pouvoir,  sont constitués, physiquement, et physiologiquement comme n’importe quel autre humain…

    En d’autre therme, et contrairement à ce que pensent certains, ça n’est ni dans nos ovaires pour nous medames, ni dans vos testicules, messieurs, que se trouve notre courage, notre abnégation, ou notre moralité, mais bien, au ni veau de notre cerveau…..

  J’en vois certains qui sourient, mais j’en vois surtout d’autres, dans le fond de la salle,  qui rient jaune.

    Enfin, pour conclure, je n’ai aucun doute, moi sur le fait, que ne connaissant pas encore, plus intimement, le Président de la République, plus que ce que n’importe quel autre français, dans son intimité affective, je n’ai moi, absolument aucun doute, d’une part, sur sa moralité, mais aussi, sur le fait, qu’il va rapidement, faire le nécessaire, pour que cette situation, inconfortable, surtout pour sa compagne, ne trouve une solution, qui satisfasse, les différents partis….. 



Françoise Niel Aubin , ,

Version imprimable | Actualités | Le Dimanche 12/01/2014 | 0 commentaires | Lu 415 fois



Archives par mois