S'identifier - S'inscrire - Contact


l'affaire Dieudo, "la boite de pandore".

Titre emprunté, au Nouvel Obs, mais je ne retrouve pas le lien.

Mots-clés : ,


« Boite de pandore ».

www.youtube.com/watch

   Alors que l’affaire Dieudonné, enflamme la toile virtuelle, le rythme des poursuites, jugements, condamnations, ou pas, tous partis confondus, n’ont jamais été aussi nombreuses.

    Le Front National, lui, « expert en la matière »,  s’enorgueillit,  d’y avoir recours, comme si cela, était un garant de moralité, à défaut, d’être une veritable preuve de courage.

   Certes, Clemenceau, disait, que si l’on avait pas d’ennemi, c’était qu’on n’avait pas reussi grand-chose dans sa vie, mais je pense qu’il n’y a pas besoin d’être  expert, en histoire de la politique, nationale, et internationale, pour savoir qu’aujourd’hui, et quoi qu’en pensent certains, en France, mais aussi, à l’étranger, le milieu politique, est moins corrompu, aujourd’hui, qu’il ne l’a été, jadis….

    Ainsi, cette citation de Clemenceau, pour moi, n’est plus vraiment valable, aujourd’hui.

 

    Elle ne l’est que dans la mesure, où elle signifie, qu’il ne faut pas craindre, d’être l’objet  de procès,  si l’on est sur de son bon droit.

    Auquel cas, il est nécessaire, plus de faire attention, à avoir les provisions, pour payer les avocats, que par le préjudice moral, ou psychologique.

   Mais comme entendu, aujourd’hui,  sur France Inter, conformément, à ce que les chiffres disent, nous sommes probablement, l’un des pays, où le plus de plaintes, soit enregistrées….

    En gros, si je schématise, « on porte plainte, pour tout, et n’importe quel prétexte ».

    Et la problématique, de la liberté d’expression, s’en trouve, du coup, fragilisée, effectivement.

 

     Je pensais que, peut être il serait  plus facile, et plus logique de différencier, juridiquement,  ce qui est de l’ordre de l’artistique, de ce qui est relatif, au propos tenus, dans un cadre extérieur……Au domaine artistique.

   Je proposais cela, moi, parce que des propos tenus, en dehors, du domaine artistique, n’auraient pu être considérés, comme devant être pris, au second degré.

   Mais ce que je viens de dire, est stupide, ou plutôt, non pas stupide mais remarquablement naïf, je dois bien le reconnaitre…

    En effet, moi qui suis une experte, je pense en communication, je me vois mal, moi, mais n’importe qui d’autre, d’ailleurs, communiquer, uniquement, sur quelque sujet que ce soit, en ne fonctionnant, strictement, que sur le premier degré….

     Que deviendrait, alors l’ironie, la dialectique, l’Art de la rhétorique, en bref, tout ce qui fait le sel, d’un beau langage fleuri, et subtilement tourné, dans de telles considérations  ?

     J’ai entendu Christiane Taubira, qui envisage,  si ce n’est une refonte, au moins, une revisite, de notre système judiciaire….

 Plusieurs livres, sortent, ces temps ci sur le sujet, que je vais lire.

    J’espère, pour ma part, y participer, autrement, qu’en écrivant des articles, sur mon blog, comme je le fais, encore, aujourd’hui, en m’adressant à vous.

 Peut être serait il cohérent, d’avoir des jury populaires comme ça existe, déjà, strictement tirés au sort, pour déterminer, si oui, ou non, la plainte et recevable….

Ce qui présenterait au moins, l’énorme avantage, de désengorger, les tribunaux.

 En cours d'écriture.

 



Françoise Niel Aubin ,

Version imprimable | Actualités | Le Lundi 13/01/2014 | 0 commentaires | Lu 175 fois



Archives par mois