S'identifier - S'inscrire - Contact


GENEVE II, la risée de l’humanisme, de l’ONU, et de la diplomatie internationale.

Oui, je mets tout dans le même pannier ce matin, c'est l'actualité, qui veut ça.

Mots-clés : ,


 

 Oui, je sais, ça fait un titre un peu long, mais quand il s’agit de trouver un moyens de se ridiculiser, aux yeux de la planète toute entière, visiblement, il semble plus qu’évident, que les puissants tiennent absolument, à se réunir, tous ensembles, en un même lieu, serti de velours, petits fours, et  grosses voitures, aux vitre teintée, pour le cas où le genevois moyens, soit tenté, de les voir au travers des vitres, rigoler, de leurs bons coups….

 Mais « quelle rigolade », en effet….

 Trouver une solution, pour obtenir la paix, en Syrie, là, aujourd’hui, mais quelle rigolade.

 Excusez moi, mais sous ma réputation de diplomate bénévole, je ne suis qu’un clown, qui comme chacun sait, dans la mesure du possible, quand j’y arrive encore, prefere en rire, avant que d’avoir à en pleurer….

 

 J’ai écrit un super billet, il y a deux jours, sur la Syrie, dont je ne doute pas un seul instant, qu’il aura « fait son effet », dans les hautes sphères internationales…. Et inspirés les « dits puissants », qui visiblement, ont les couilles, aussi molles, qu’un sachet de chamalow, sur un court de tennis, en Australie, il y a quelques jours…..

 

 En effet, j’apprends, là, hier soir, que Bachar El Assad, était « je cite », un interlocuteur incontournable », pour ce sommet sensé, proposer, une solution, pour retrouver la paix, en Syrie.

 Ha, ça, pour me faire rigoler, je dois dire, que je suis tellement consternée, que je ne eux vraiment pas faire mieux !

   Je disais, en effet, il y a deux jours, que  cet homme avait tellement de sang sur les mains, qu’on pourrait en remplir une piscine…. Oui, je plussoie, comme on  dit vulgairement…. Mais ça n’est pas de cette façon, que je risque d’avoir envie moi, contrairement à lui, visiblement de pratiquer la natation, et je crois même ne pas trop me tromper, si je dis qu’il pratique même non pas la natation synchronisée, mais plutôt, l’entrainement intensif.

     C’est vraiment dommage que les JO, dans quelques jours, ne soient que les jeux d’hiver, et pas ceux d’été, parce que sinon, la Syrie, avec Bachar el Assad, aurait pu tenir, le drapeau syrien, avec derrière lui, son armée, avec des bouées canard, version « camouflage », donc, rouge sang », bien sur, pour ne pas dépareiller l’ensemble, au niveau de la symbolique…..

    Mais là, pour le coup, comme ce sont les jeux d’hiver, et à moins d’un changement inopiné, de dernière minute, et la piscine de sang, étant probablement  gelée, je pense que « ça ne va pas être possible »…..

    A moins que Vladimi Poutine, qui, sauf erreur de ma part, soutient Bachar el Assad, ne transforme, pour faire hommage à son hôte, la fine pellicule de glace, pour le patinage artistique, en mare de sang, ce qui soyez en sûre, donnerait, sur le plan visuel, un côté artistique, qui poserait, dans les anales des JO, une touche « révolutionnaire », que jamais, aucune dictature sanguinaire, n’aurait jamais osé tenter.

   Alors, bon, je vais quand même avant de poursuivre ma démontration, côté « nez rouge », essayer de transposer, GENEVE II, pendant la seconde guerre mondiale…. Du  siècle d’avant, je veux dire.

 Et bien oui, Bachar el Assad, c’est le Hitler, d’aujourd’hui…..

    Alors, imaginez donc, Genève, qui organise une table ronde, pour trouver une issue, à la seconde guerre mondiale, avec Adolphe Hitler, autour de la table……

 Non, mais quelle rigolade, vraiment.

     Mais « putain de merde », comment voulez vous, que je fasse autrement, que d’en rire !

    Un dictateur, par définition, ON NE TRANSIGE PAS…. On ne discute pas avec un dictateur….

    Il a ces derniers temps, fait des efforts, parait il, « comme c’est amusant ».

    Et bien quoi, il a posé, quelques vidéos, sur youtube, comme moi je fais, avec dans ses bras, quelques petits enfants, roudouillets, pour faire bonne figure.

 Et le petit enfant, dans ses bras, lui dit en souriant, « on fait quoi, cet après midi » ?

 Et lui, de répondre, « on va à la piscine, mon chéri »….. non mais quelle rigolade….

     Oui, je sais, je suis chiante, mais c’est pire que ça, JE VOUS EMMERDE…

    « Il a fait des efforts »… Mais c’est quoi, ces efforts, là, qu’il a fait dites le moi, QUE JE RIGOLE.

 

     On va refaire un peu d’histoire, si vous le voulez bien… d’accord  ?

 Parce que le seul et unique moyen, de trouver une solution, pour que la paix, revienne, dans un pays en guerre, c’est d’en comprendre la genèse.

     Et la génère pour moi, c’est un dictateur, qui par définition, refuse, l’existence, d’une opposition démocratique, dans un contexte démocratique, et où la liberté d’expression, elle, est parfaitement respectée….

  D’accord ?

     Poutine, aujourd’hui, quoi, qu’il dise, est un dictateur, encore, quoi, qu’il en pense, et quoi, qu’il en dise, la preuve, c’est un mec qui soutient encore, Bachar el Assad, CQFD.

     Alors, les soit disant, MECHANTS rebels, qui font rien que d’embêter le « gentil » Bachar el Assad en réalité, depuis le début, ne sont que des gens, qui en Syrie, chez eux, donc, pensaient juste differamment de lui, et revendiquaient  le simple fait de vouloir, d’une part l’exprimer, et secondement, de le faire peser, politiquement… D’accord ?

    Alors, moi, tant que Bachar el Assad, n’aura pas institué, un véritable processus démocratique, dans son pays avec une opposition, qui émane des syriens exilés, entre autres, dans les pays voisins, et que ça sera effectivement reconnu, non pas par l’ONU, qui est en train de jouer les majorettes  de pacotilles, à GENEVE, aujourd’hui, je ne prendrai jamais, vous pouvez me croire, Bachar el Assad, comme autre chose, que ce qu’il est, c'est-à-dire le pire dictateur, que la planète compte au moment, où je vous parle.

    Moi, de toute façon, aujourd’hui, je ne veux plus entendre parler, de  l’ONU, ou de la moindre notion même de diplomatie, internationale…. Mes seuls référents, pour moi, c’est ADMISTY INTERNATIONAL, et « reporterre sans frontière », et croyez moi, quand on est prêts, à se mettre en danger, physiquement, et en dehors de toute connotation religieuse, je précise,  pour préserver les valeurs démocratiques, ça n’est pas un connard, en costume cravate, qui pratique, la natation intensive, dans une piscine de sang humain, qui est susceptible de me faire changer mon fusil d’épaule.



Françoise Niel Aubin ,

Version imprimable | Actualités | Le Mercredi 22/01/2014 | 0 commentaires | Lu 353 fois



Archives par mois