S'identifier - S'inscrire - Contact


Premier souvenir, à Londres.

Mots-clés : ,


 Il s’agit d’une histoire vraie.

    Quand ma fille ainée, a eu son BAC, je leurs avais dit, « à chacune de mes filles, qui a eu son BAC, je vais passer quelques jours  avec  elle,  dans la capitale de son choix ».

 

     Clémentine, donc, qui voulait déjà  devenir prof d’anglais, a choisi Londres.

Nous sommes donc parties, « bras dessus, bras dessous ».

     Une fois arrivées  pour embarquer, je constate que j’ai oublié ma carte d’identité.

     C’est donc, sous la ressponsabilité de ma fille, que les douannes, ont quand même accepté, que je monte dans le train.

 C’était une pemière, pour moi, de prendre l’eurostar.

     Nous nous sommes promenées, les deux jours, beaucoup, sur la promenade de la Reine, au bord de la Tamise.

   Un mime, enfin, « une » mime, portait un costume qu’on eut dit,  sorti d’un livre d’enfants, version « les petites filles modèles », avec les pantys, qui depassaient de la jupe.

    Un petit chapeau, couvrait sa tête  et son visage, appelé « capote », et les dentelles, recouvraient ses chevilles.

     Les bras, les mains, et le visage, étaient couverts, d’une même matiére, couleur bronze, qui donnait l’impression, qu’il s ‘agissait bel et bien, d’une véritable statue.

    Puis passant  à proximité, la surprise était totale, quand d’un seul coup, bougeant un peu, elle interpellait les passants.

   Ce fût mon premier bon souvenir de Londres, il doit y avoir,  environ, 12  ou 13 ans.



Françoise Niel Aubin ,

Version imprimable | Actualités | Le Samedi 15/02/2014 | 0 commentaires | Lu 243 fois



Archives par mois