S'identifier - S'inscrire - Contact


Israël, pays soit disant "où il fait bon vivre", en periode de "non guerre", parait il.....

Oui, c'est assez amusant, n'est ce pas, de parler d'un pays, en disant "periode de non guerre".....

Mots-clés : , , ,


 Et pas "en période de PAIX".

croah.fr/revue-de-presse/lattaque-sur-gaza-a-ete-lancee-avec-une-approbation-royale-saoudienne/

   Et oui, que voulez vous, il en est ainsi, effectivement, que depuis la création de l’état d’Israël, qui date de monsieur Ben Gourion, en 1947, on n’entend parler de cet état, que par l’intermédiaire de son histoire, quand les juifs,  furent victimes du génocide, pendant la seconde guerre mondiale, et ensuite, petit à petit de la guerre qu’ils ont menée, contre la Palestine, avec pour seul et unique prétexte, qu’ils manquaient d’espace vital.

   Certes, « l’argument génocidaire » devait être entendu, il se trouvait des observateurs, hier, encore, je ne sais plus où pour faire remarquer que si la communauté internationale, en 1947, a autorisé l’octroi d’une partie des terres de Palestine, c’était en quelque sorte, comme une forme de réparation, relative au génocide dont il avait été victimes….

   Loin de moi, de refuser d’entendre qu’un peuple, demande aux  instances internationales, donc à l’ONU, à l’époque, qu’ils désirent disposer d’espace vital, mais je serai curieuse de savoir, pour quelle raison, cette « largesse », n’ait jamais été accordée  à d’autres peuples, ou d’autres ethnies, qui ont elles aussi, ont été victimes, de génocides…..

   Ainsi, par exemple les roms, aujourd’hui, qui errent, d’un pays à l’autre, notamment, en Europe, sont ils en droit d’attendre, effectivement, que l’ONU leur accorde des terres ? Et lesquelles seraient elles ?

   Oui, je sais, certains, trouvent que j’ai l’humour grinçant, voir, « déplacé », pour les « moins orthodoxes des Juifs », à moins, que ça ne soient les « moins catholiques des musulmans », enfin, plutôt, les « plus islamistes des judaïques », enfin, oui, comme vous pouvez le voir, décidément, je ne sais pas vous, mais moi, avec ces bigoudis, sur le côté, ces « soutanes noires, »  qui sont aux Rabbins, ce que le shadors imposés par les Imams, sont à leurs femmes, et bien, figurez vous que je reconnais que j’y pers à tout petit peu mon latin…..

   Alors, j’en vois certains, qui pensent très fort, « et bien ferme ta gueule, alors ».

    Et bien NON, justement, ça n’est pas parce que les israéliens, utilisent comme tout despote leur religion, pour justifier avec leur histoire de peuple élu, de coloniser la Palestine, que je vais moi fermer ma gueule, et j’irai même jusqu’à dire, « bien au contraire ».

    Aujourd’hui, en Israël, il existe une tranche de la population, qui condamne leur gouvernement, parce qu’ ils sont contre cette guerre et refusent d’aller combattre.

 Ors, aujourd’hui, que voyons, nous ?

    Israël, qui pratique, vis-à-vis du peuple palestinien, des attitudes qui rappellent terriblement, cette période de leur peuple, avec une connotation « apartheid », qui ne fait aucun doute.

http://www.humanite.fr/israeliens-contre-la-guerre-et-loccupation-548288

   Je trouve cet article passionnant, on y voit, effectivement, à quel point, ceux qui sont amis de la Palestine, détestent effectivement cette guerre, et à quel point, leur point de vue, n’est pas entendu.

   J’ai bien noté, la fin de l’article qui stipule qu’en période de crise, comme c’est le cas, là bas, en Israël, il est stratégiquement plus commode de faire la guerre à la Palestine pour Israël, dans le but, de designer un ennemi, qui « rassemble », dans le but de masquer la crise économique, à moins que ça ne soit la crise IDENTITAIRE…

   Car quelle est l’identité, aujourd’hui d’Israël, si ce n’est précisément, et uniquement, que de ne parler QUE de la guerre, contre la Palestine, alors, que ce sont eux, qui occupent des terres, qu’il n’ont pas à occuper.



Françoise Niel Aubin , , ,

Version imprimable | Actualités | Le Mercredi 30/07/2014 | 0 commentaires | Lu 266 fois



Archives par mois