S'identifier - S'inscrire - Contact


Féderation France Benin.

Mots-clés : ,


 Fédération  France Bénin.fede.assofrancebenin.free.fr/

 J’ai assisté il y a quelques mois à une réunion,  au sujet d’un documentaire, tourné par un correspondant, avec la paroisse de Pavilly.

 Je n’ai pas trouvé le temps, encore, de rédiger le compte rendu  et je m’en excuse.

 Pour mémoire pour ceux, qui connaisse plutôt mal, la géographie de l’Afrique, je vous conseille une carte.

http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.tourisme-en-afrique.net/Afrique/carte-afrique.jpg&imgrefurl=http://www.tourisme-en-afrique.net/Page/carte-afrique.html&h=829&w=825&tbnid=0cgTbDZgnbpofM:&zoom=1&tbnh=90&tbnw=90&usg=__gdZPiYNSEi1_sSQIExV2DNdvdXI=&docid=jgQia6l31fLR6M&client=firefox-a&sa=X&ei=s64lVLWhD-aX7Qaf_oHAAQ&ved=0CCoQ9QEwAg&dur=236

   Il est en vert, entre le Togo, et le Nigeria.

   L’argent récolté, par l’association de la région, finance, une communauté, qui est entourée d’un mur.

   Certains problèmes, qu’ils rencontraient avant, étaient dus  au fait, que personne n’ habitait sur place, ce qui a été résolu, précisément, par une personne qui à présent vit, sur les lieux.

 Les activités proposées sur place, étaient l’informatique, entre autre, et les locaux, encore au stade de la construction.

   Le sujet du documentaire, en fait, était plutôt, de montrer, les efforts, que la ville proche faisait, pour proposer des écoles, et montrait le défilé, qui rassemblait, si j’ai bien compris, toutes les écoles de la ville.

    Pour ma part, j’ai été un peu déçue, moi, de voir, que seuls, étaient proposées  des activités, fort conventionnelles, et qui n’était aucunement en lien, avec leur culture propre….

   Ainsi, jusque dans leurs uniformes, on peu remarquer, que l’influence, de l’ancien pays colonisateur, que fût la France, est à mon avis, trop omniprésent.

    Bien sûr, j’entends bien, que ce soit logique, et cohérent , mais ce que moi ça m’inspire, c’est le sentiment, que beaucoup d’africains, encore, s’ils acceptent, effectivement, le fait, qu’ils soit souhaitable, de s’inspirer, de la France (pour ce qui concerne les anciennes colonies françaises, pour l’éducation, la santé, ou les droits de l’home, pour ne citer qu’eux, le fait, de ne pas assumer, artistiquement, comme dans un defilé, qui ressemble plus à un défilé militaire, qu’autre chose, le style qui leur est propre, m’incite moi, à considérer qu’il s’agit, pour eux, de l’expression, d’un complexe d’infériorité…

 Je rappelle, pour information, qu’un complexe d’infériorité, ne signifie pas, que l’on soit « inférieur », mais que l’on a de soi même, le sentiment, de l’être, ce qui est bien différent.

 Ainsi, aujourd’hui, beaucoup de pays participent à des échanges, culturels, et ils sont fort nombreux, et je suis la première à m’en réjouir, en venant danser chez nous, des danses  africaines, habillées, avec des vêtements traditionnels, alors, qu’un défilé, un dimanche, chez eux,  on va voir, les élèves africains, « déguisés » en européens, ceci, pour moi, est parfaitement illogique.

   Je précise que les propos que je tiens là, n’ont pas pour objectif de choquer, qui que ce soit, mais juste de mettre en avant, qu’à mes yeux, cette constatations, soit parfaitement illogique, et symptomatique.

   Pour ce qui concerne, le désir  que je partage,  de voir arriver partout, enfin, le plus possible, l’énergie, et les dernières technologies, j’ai vu un reportage, il y a quelques jours au sujet d’une ONG ? qui propose, un module, qui produit, de l’énergie solaire, et donc, de l’électricité, mais je ne retrouve pas le lien, sur France 5.

    Sinon, j’entendais certaines personne, devant l’ecran, deander pour quelle raison, on n’achetait pas de  bétonneuse, etc, pour construire, là bas.

   Je pense moi, que dans la mesure du possible, il est souhaitable de s’accommoder, d’un type de construction, le plus fidèle possible, à leur architecture et à leurs coutume, ce qui ne signifie pas nécessairement, que l’on revienne à la hutte traditionnelle.

   Aujourd’hui, beaucoup d’architectes, et de chercheurs, travaillent à ce que ces nouvelles constructions, soient conformes, et parfaitement saines, et je pense qu’il est plus opportun de soucier  de leur s travaux, et surtout, de ne pas prétendre donner des leçons, à ceux, à qui ont tant fait les frais, justement, par le passé, de voir leur culture, ainsi, assez souvent piétinée.

 

 

 



Françoise Niel Aubin ,

Version imprimable | Actualités | Le Samedi 27/09/2014 | 0 commentaires | Lu 256 fois



Archives par mois