S'identifier - S'inscrire - Contact


Comment je me protège, moi, de Thomas Fersen, au sujet de ma tutelle.

Mots-clés : ,


    Plainte pour harcèlement, poursuite qui n’a jamais abouti depuis plusieurs années à la gendarmerie de BARENTIN, et qui avait été déposée, selon mon interprétation, dans le but de provoquer la seconde expertise psychiatrique, qui avait pour objectif de me rassurer, par rapport à la première, qui elle, avait entrainé, ma mise sous tutelle.

    Une fois  interprété cette poursuite, ainsi que passé cette expertise psychiatrique, j’avais moi, pris mes précautions, de telle sorte que dans l’hypothèse, toujours possible, où mon interprétation, ne soit pas la bonne, je me retrouve moi, si je puis dire, protégée, juridiquement.

  Dans ce but, donc, je lui avait envoyé un pli recommandé, je dis bien, un pli, et pas une lettre, puisque une lettre recommandée, le récipiendaire, peut toujours prétendre que la lettre est vide…

 Alors qu’un pli, recommandé, il n’en a pas le recours.

    Par ce pli, donc, je lui avais moi  exposé la situation, objectivement, (je n’ai pas fait de scan, à l’époque), ni gardé la lettre, puisque je pensais moi, ne plus en avoir besoin ensuite), et je lui donnais une date buttoir….

    A partir de telle date, donc, puisque lui, avait déposé une plainte contre moi, pour harcèlement, alors que moi, je n’avais jamais envisagé de quelque façon que ce soit, que je puisse lui porter préjudice, je lui demandais simplement, de m’écrire une lettre à la main, en pli recommandé, comme moi je l’avais fait, de telle sorte que les choses soient claires, et ne puissent prêter à interprétation, pour me demander, de ne plus prétendre que j’étais sa muse, etc, et de retirer le plus de trace possible, de cette prétendue relation sur internet, et que je m’engagerai, à partir de la réception de ce pli, à respecter cet engagement.

    Thomas Fersen, donc, refusa ce pli recommandé. Donc, moi, une fois la date passée, je n’avais aucune raison particulière, dans ces conditions, de stopper quoi, que ce soit.

   Dernièrement, donc, la juge, elle, me fit comprendre qu’elle envisageait, de poursuivre ma tutelle le jour de mon anniversaire, pour être précise. Le 4 avril.

   J’ai donc, réitéré, ce pli, enfin, rédigé un nouveau, pour être précise, considérant le fait, que la juge elle, avait argué, de cette plainte, pour justifier sa décision.

   Voici le scan, du pli recommandé, que j’ai envoyé à Thomas.


 

Je vois que j'avais oublié de mettre la date dans le précipitation, mais j'ai la date du recommandé, de toute façon, et c'est la seule qui importe.

 Une semaine environ après, j’ai reçu, par retour de courrier, le refus de Thomas, qui avait refusé mon pli recommandé.



Françoise Niel Aubin ,

Version imprimable | Actualités | Le Samedi 10/05/2014 | 0 commentaires | Lu 394 fois



Archives par mois